Nouvelle hausse des impôts : marre d’être pris pour des veaux !

Crédit : stock.adobe.com

Tu viens de recevoir ta dernière feuille d’impôts,
Le Fisc s’est encore lâché comme un gros,
Une vraie ponction, un siphon pour tes euros,
C’est pour relancer l’industrie, une idée de l’asticot ?

Le jour de la réception de ton avis d’imposition, c’est un drame familial, du sang et des larmes comme seule expression !

Publié le

Sur ce sujet, ils ont largement communiqué,
Les impôts baissent pour 3,7 millions de privilégiés,
Mais les 13 autres millions se font entuber,
Bienvenue au club, va falloir, au bassinet, cracher !
 
T’aimerais bien comprendre leur pensée,
Comment faire pour vivre si on te pique ton blé,
Ce trop gentil Hollande   comme un gros bébé,
T’explique qu’il a fait tout son possible, un mytho né ?
 
Comment se fait-il que mes impôts ont tant augmenté ?
Je croyais mon pouvoir d’achat préservé,
Ce souhait de Valls et de Bisounous, déjà oublié,
Au lieu de ça, ils ont tout massacré !
 
Avec la réduction de ce foutu quotient familial,
Je vais devoir réduire mon nombre d’enfants, pas banal,
Comme les boites réduisent le nombre de salariés,
J’aimerai bien réduire aussi mes impôts à payer.
 
Ces impositions sont du vol pour les ouvriers,
Peu de vacances, que les yeux pour pleurer,
Ces gros du bide reviennent eux, toujours de congés,
Y’en a marre des élites aux cerveaux congelés.
 
Au lieu de sortir de ces putains de grandes écoles,
Feraient mieux d’apprendre la vraie vie, bande de guignols,
Ou alors qu’ils se mettent à sniffer de la vraie colle,
Au moins, leurs idées, seront acceptés sans bémol.
Sur ce sujet, ils ont largement communiqué,
Les impôts baissent pour 3,7 millions de privilégiés,
Mais les 13 autres millions se font entuber,
Bienvenue au club, va falloir, au bassinet, cracher !
 
T’aimerais bien comprendre leur pensée,
Comment faire pour vivre si on te pique ton blé,
Ce trop gentil Hollande   comme un gros bébé,
T’explique qu’il a fait tout son possible, un mytho né ?
 
Comment se fait-il que mes impôts ont tant augmenté ?
Je croyais mon pouvoir d’achat préservé,
Ce souhait de Valls et de Bisounous, déjà oublié,
Au lieu de ça, ils ont tout massacré !
 
Avec la réduction de ce foutu quotient familial,
Je vais devoir réduire mon nombre d’enfants, pas banal,
Comme les boites réduisent le nombre de salariés,
J’aimerai bien réduire aussi mes impôts à payer.
 
Ces impositions sont du vol pour les ouvriers,
Peu de vacances, que les yeux pour pleurer,
Ces gros du bide reviennent eux, toujours de congés,
Y’en a marre des élites aux cerveaux congelés.
 
Au lieu de sortir de ces putains de grandes écoles,
Feraient mieux d’apprendre la vraie vie, bande de guignols,
Ou alors qu’ils se mettent à sniffer de la vraie colle,
Au moins, leurs idées, seront acceptés sans bémol.