Taxes sur les carburants et les cigarettes, les deux mamelles de l’État, plus qu’une vache à lait, une véritable gabelle

Carburants et cigarettes, la nouvelle gabelle du 21e siècle © Gère ta tune/Stock.adobe.com

T’auras bien noté qu’au mois de novembre,
Le prix des clopes grimpe encore,
telle ta cop aux rideaux de ta chambre,
Continuer de fumer et puis quoi encore ?
Le Mois Sans Tabac ne te concerne pas,
Pour toi, encore le mois sans euros sera là.

60 milliards d’euros par an, c’est le montant des taxes   que l’on paie comme des glands, pour les clopes et le carburant.

Publié le

Les gouvernements ont bien flairé ton addiction,
Tu n’as pas fini de payer l’addition,
Tu vas raquer jusqu’à ton dernier souffle,
Pour ta maladie, ou tes manies, dans tes pantoufles,
Cramer ta clope, comme ton oseille,
Du sans filtre, sur la paille, c’est pareil.
 
L’Etat te flanque des taxes  , pas moins de 60 barres,
Avec les carburants, les clopes c’est une mine,
Combler le gouffre de ces gérants incapables,
Ne pas décider, c’est mieux que de passer à table,
Taxer, taxer toujours, comme la vermine,
Pour amasser un gros paquet de milliards.
 
Alors oui, tu peux arrêter de fumer,
Tu peux aussi arrêter de manger,
Tu peux surtout ne plus circuler,
Drôle de conception de notre société.
 
Faudra me dire quand je pourrais vivre,
Tranquillo, sans toujours être ivre,
De lire toute cette fiscalité, de plusieurs livres,
L’hiver arrive pour moi, je sens déjà le givre.

Un message, un commentaire ?

modération a priori

Attention, votre message n’apparaîtra qu’après avoir été relu et approuvé.

Qui êtes-vous ?
Ajoutez votre commentaire ici

Ce champ accepte les raccourcis SPIP {{gras}} {italique} -*liste [texte->url] <quote> <code> et le code HTML <q> <del> <ins>. Pour créer des paragraphes, laissez simplement des lignes vides.