Covid : le fric tombe du ciel, tous pour une prime, une prime pour tous

Le fric tombe du ciel © stock.adobe.com

Le revenu minimum universel,
Plus qu’un débat, des querelles,
Mais avec les primes tous azimuts,
Les Français touchent au but.
 
Si beaucoup en parlaient,
De l’hélicoptère money,
En France pour faire plus écolo,
Le delta plane money, c’est beau !

On aura bien flingué le pays en 8 semaines, bien joué les amis. En plus, on va crouler sous les dettes pendant des décennies... Bien vu les abrutis !

Publié le , mis à jour le

Vous vous souvenez de ces messages pourris ?
Ne laissons pas de dettes à nos enfants, promis,
Nous allons gérer les dépenses, c’est pour leur vie,
Un virus en mode saloperie de grippette et l’Etat fait tapis.
 
Aujourd’hui tout le monde félicite les travailleurs,
Les soignants, les fossoyeurs et les éboueurs,
Ces mêmes que l’on repoussait pendant des heures,
Quand ils manifestaient pour mettre, dans leurs épinards, du beurre.
 
Les concitoyens ont peur, ils ont été confinés,
Les citoyens ont peur, ils restent cons finés,
Tous à réclamer davantage de primes,
Des euros, un max, et pas des centimes.
 
Parer le nombre de faillites, ça croule,
Faudra donner un peu plus que 1500 boules,
Sinon, c’est juste pour payer les factures,
Tu vas pouvoir constater les fractures.
 
Le gouvernement a craqué sous la pression,
Maintenant tous déconfinés, une obsession,
Repartir au travail pour réduire la récession,
Une économie à l’agonie, la pire dépression.
 
Un Etat omniprésent, devant des glands,
Même pas foutus de se gérer prudemment,
Obligés de les confinés, et de les arroser largement,
Avec son delta plane money, mais quel gouvernement !
Vous vous souvenez de ces messages pourris ?
Ne laissons pas de dettes à nos enfants, promis,
Nous allons gérer les dépenses, c’est pour leur vie,
Un virus en mode saloperie de grippette et l’Etat fait tapis.
 
Aujourd’hui tout le monde félicite les travailleurs,
Les soignants, les fossoyeurs et les éboueurs,
Ces mêmes que l’on repoussait pendant des heures,
Quand ils manifestaient pour mettre, dans leurs épinards, du beurre.
 
Les concitoyens ont peur, ils ont été confinés,
Les citoyens ont peur, ils restent cons finés,
Tous à réclamer davantage de primes,
Des euros, un max, et pas des centimes.
 
Parer le nombre de faillites, ça croule,
Faudra donner un peu plus que 1500 boules,
Sinon, c’est juste pour payer les factures,
Tu vas pouvoir constater les fractures.
 
Le gouvernement a craqué sous la pression,
Maintenant tous déconfinés, une obsession,
Repartir au travail pour réduire la récession,
Une économie à l’agonie, la pire dépression.
 
Un Etat omniprésent, devant des glands,
Même pas foutus de se gérer prudemment,
Obligés de les confinés, et de les arroser largement,
Avec son delta plane money, mais quel gouvernement !