Les banques du milieu (centrales) négocient un deal entre les fauxcons et les colombins

T’as vu l’attitude de ces banques du milieu,
Celles aussi appelées banques centrales,
Pas les médias toujours aussi respectueux,
Elles nous préparent un suppo pas banal.
 
Comme elles ne vivent pas dans notre monde,
Elles ne connaissent pas la colère qui gronde,
L’idée c’est donc de relever les taux, un jour,
Histoire de faire plier l’inflation à rebours.

Les banques du milieu (centrales) négocient un deal entre les fauxcons et les colombins

Banques centrales : faucons et colombes s’opposent sur la politique monétaire © Gère Ta Tune/stock.adobe.com

Publié le , mis à jour le

Une grosse blague cette BCE, ridicule,
À se pavaner comme une précieuse funambule,
Pas capable de voir arriver gros comme une maison,
Une hausse de taux énorme comme un camion.
 
L’inflation passagère, rien que pour te plaire,
Lagarde change de lunettes et aussi d’air,
Vous vous plantez comme des veaux à Francfort,
Va faire tes courses, tu verras que tu as tort.
 
La BCE, toujours en retard d’une guerre,
Les USA ont déjà bougé leur taux hier,
En Europe, les tocards de la zone euro,
Faut vraiment passer pour des rigolos.
 
Alors oui, la BCE a dit qu’elle allait réduire,
Son plan d’achat actifs, qui était un délire,
Mais cela ne suffira pas à régler les prix,
Pas prêt de manger au repas des perdrix.
 
Les consommateurs sont des victimes,
La croissance fera une belle déprime,
Entre stagflation et vraie récession,
Les experts s’astiquent le croupion.
 
Les devins de l’économie, des charlatans,
Aux doigts d’argent et aux yeux non voyants,
N’avaient rien venir, comme d’habitude,
Se réveillent trop tard, avec certitude.
 
Alors si les salaires ne grimpent pas,
Telle l’inflation comme une fusée lambda,
Faudra pas s’étonner que l’immobilier,
Se plante tout droit comme un ramier.
 
Les faucons veulent remonter les taux,
Les colombes veulent rassurer les veaux,
Les pigeons, ce sont tous les autres,
Toi, moi, toutes les brêles, sinon qui d’autre ?

Tu le savais ? Ouef, t’es vraiment nul...

Les faucons et les colombes sont les termes utilisés pour catégoriser les responsables de politiques monétaires et les conseillers au sein du comité d’une banque centrale en fonction de leur décision de vote potentielle. Ces termes sont généralement utilisés par les analystes et les investisseurs avant les réunions de politiques monétaires afin d’anticiper le résultat du vote.
Les pigeons : Les responsables de politiques monétaires et les conseillers qui sont entre les deux, qui changent d’avis ou ne prennent pas clairement une position faucon ou colombe sont appelés les pigeons.
Que signifie être un faucon ? Nan, toi tu en es un vrai ! Les faucons votent pour des politiques monétaires plus strictes, ce qui signifie qu’ils souhaitent des taux d’intérêt plus élevés afin de garder le contrôle sur l’inflation. Cela se produit souvent au détriment de la croissance mondiale car des taux d’intérêts plus élevés découragent l’emprunt et encouragent l’épargne. Des taux d’intérêt élevés ont généralement un impact négatif sur les actions et les indices au sein de l’économie concernée car les investisseurs vendent leurs actifs en faveur d’investissement moins risqués et offrant encore des rendements importants. Cela peut par conséquent engendrer une hausse de la devise du pays.
Que signifie être une colombe ? Les colombes votent pour une politique monétaire plus souple, en gardant les taux d’intérêt bas dans le but d’encourager la croissance économique. Cette politique devrait faire augmenter les dépenses, ce qui serait bénéfique pour l’économie et la création d’emplois, mais avec le risque de faire augmenter l’inflation. Des taux d’intérêts plus bas ont tendance à encourager les investisseurs à déplacer leur capital vers des actifs plus risqués et à décourager l’épargne. Ceci peut avoir un effet positif sur les actions et les indices au sein d’une économie, mais avoir un effet négatif sur sa devise.

Balance ta note

Un truc à dire ? Même un truc sympa sympa, tu peux l'écrire !

💬 Réagir à cet article de naze : J'y vais, je publie ma bafouille, même pas peur !

À lire également

Orange bank, zyva, on l'commet ce forfait ?
👉 ARNAQUES

Orange bank, zyva, on l’commet ce forfait ?

Toi aussi tu délires, ton banquier vend déjà des forfaits à chier, des assurances, des alarmes, des caisses, et des mobiles, Et bien maintenant ton mobile operator devient banquier, et pourquoi (...)

Slam bancaire, ces mafieux de la misère !
👉 ARNAQUES

Slam bancaire, ces mafieux de la misère !

Des frais bancaires dans tes gencives, Des frais de tenue de compte en totale dérive, Même le gouvernement est sur les dents, Marre de se faire mettre par ces (...)

Blé