2014, des bonnes résolutions... comme dépenser moins de pognon

lundi 6 janvier 2014, par

2014, nouvelle année, c’est la fête des résolutions,
Toi aussi, plein la hotte, des idées parfois bidons,
Comme des objectifs fixés, souvent par résignation,
Cette fois-ci, moins dépenser, c’est pour de bon !

2014, c’est l’année du boeuf (ou du cheval, on ne fait plus la différence), épargne plus, pour gagner plus...

(Epargne logement|textebrut) ,

Un récent sondage Ipsos pour ING Direct,
Classe les résolutions des contribuables corrects,
Dépenser moins, vient en premier,
Mais gagner plus, ne vient pas en dernier !
 
Le Français de base veut la peau des plus riches,
Cela ne vas pas le rendre moins pauvre,
Comment faire pour gagner plus dans cette niche ?
Dépenser moins, fallait y penser, mon pauvre...
 
Dépenser moins, c’est épargner plus,
Ce site, justement est pour gérer ta tune,
Alors si arrêtais un peu de te prendre des prunes,
Place ta maille, dépenses moins, mets-toi sous l’abri-bus !

Résolutions 2014 en Rap

Epargner   plus pour une majorité de Français 91% des Français interrogés souhaitent être "plus responsables financièrement" en 2014, ce qui les place en tête des autres européens interrogés pour cette étude publiée lundi et menée dans 12 pays, auprès de plus de 12.600 personnes.

Pour les Français, les résolutions financières se concentrent principalement sur la réduction de leurs dépenses (38%) et sur l’épargne (38%).

Diminuer leur endettement est un enjeu moins central (21%) pour eux, celui-ci étant traditionnellement plus faible que dans d’autres pays européens, précisent les auteurs de l’étude.

Plus de la moitié (55%) des Français interrogés estiment que la crise a eu des conséquences négatives sur leurs finances personnelles au cours des trois derniers mois, ce qui est nettement plus que l’an passé à la même époque (46%).

A l’inverse, les autres Européens interrogés sont moins nombreux que l’année dernière à estimer que la crise a affecté leur épargne (41% cette année contre 44% fin 2012).

Enfin, plus du tiers des personnes interrogées en France (41%) estiment que le montant de leur épargne a diminué en 2013, alors que les Allemands ne sont que 30% à faire la même déclaration, relève l’étude.

Cette étude a été réalisée en ligne auprès d’un échantillon national représentatif en France, en Allemagne, en Italie, en Espagne, au Royaume-Uni, aux Pays-Bas, au Luxembourg, en Autriche, en Pologne, en Roumanie, en Turquie et en République Tchèque, entre le 24 octobre et le 14 novembre.

Enervé ou Satisfait ? A toi de commenter !