Marketing du manque, Apple ou encore Lego, le vrai piège à gogos

1 vote
dimanche 25 octobre 2015, par

Les consommateurs sont d’une naïveté sans limite,
Leur ridicule objet du désir est en manque,
Ils deviennent alors vraiment cons comme des bites,
Acheter vite à tout prix, mais quelle bande de branques !

Annoncer que les stocks ne seront pas suffisants, rien de mieux pour attirer les couillons sur le chaland...

(arnaques|textebrut) ,

Organiser un défaut de stock, c’est comme Captain Haddock,
Mille milliards de sabords, fallait y penser, doc !
Rien de mieux pour attiser les appétits,
De ces consommateurs totalement cérébro démunis.
 
Avec un peu de recul, ils auraient du voir,
Qu’avec ce genre d’embrouilles, ils se font avoir,
C’est du total organisé, bien plus à gagner,
Du buzz pas cher, pour ces sociétés sans pitié.
 
Ces objets du désir, un reflet de notre société,
Ce besoin de posséder, des objets totalement surfaits,
T’inquiète, tout ça, devrait finir par s’arrêter,
Dès qu’ils auront compris, ce qui compte c’est qui l’on est.
 
Alors on entend déjà dans le RER ces mères, limite des cris,
Dans les transports s’inquiéter pour les Lego du petit,
Pathétique de voir ces morpions déjà gouverner de leur lit,
ça promet encore une nouvelle génération de pourris.
 

Enervé ou Satisfait ? A toi de commenter !